0 5 minutes 2 mois

Le métier d’avocat devient de nos jours de plus en plus vaste. Tous les domaines voient effectivement leurs interventions, que ce soit en individuel ou pour un cabinet. Si les nouveaux secteurs d’activité comme l’Internet et les nouvelles technologies constituent des niches porteuses, d’autres s’inventent et se créent au gré de l’évolution de nos structures et de nos modes de vie. C’est entre autres la raison de l’essor des avocats spécialisés, même s’il existe toujours des avocats généralistes. Le sujet mérite qu’on s’y attarde afin que l’on sache réellement à qui s’adresser.

15 domaines de spécialisations

Le domaine a tellement évolué que nous comptons actuellement 15 domaines de spécialisation des avocats. Pour obtenir son certificat de spécialisation, il doit passer un examen lui permettant de reconnaitre ses compétences après avoir exercé au moins 4 ans dans ce domaine. Deux spécialisations seulement sont autorisées et exceptionnellement trois.

On cite entre autres, les avocats qui œuvrent spécifiquement dans les droits des personnes. Les sujets et les missions concernent notamment les familles, les mineurs, les successions, les surendettements, le patrimoine, les assurances. C’est dans cette spécialisation que l’on retrouve l’avocat dommage corporel et responsabilité médicale. Viennent ensuite les avocats spécialistes de droit pénal ayant comme des missions liées à la presse ou aux affaires, les avocats de droit immobilier s’occupant des baux commerciaux, de copropriété, de construction ou d’expropriation.

Le droit rural est aussi une branche particulière qui touche les entreprises agricoles, les baux ruraux. Le droit public est une mention qui comprend les collectivités locales, les droits électoraux, la fonction publique. Vous connaissez aussi les avocats dont la branche d’intervention porte sur la propriété intellectuelle. Ils se chargent particulièrement des brevets, des marques, des propriétés littéraires et artistiques, des dessins ou des modèles.

Le droit de l’environnement, le droit des sociétés, le droit économique, le droit social, le droit fiscal, le droit des mesures d’exécution, le droit communautaire et le droit international sont autant de spécialisations que peut choisir d’exercer un avocat.

Pour trouver un avocat spécialiste en divorce par exemple rendez-vous ici.

Le généraliste, réputé pour les sujets qu’il maitrise

D’un autre côté, on dit d’un avocat généraliste qu’il touche absolument à toute matière juridique. Quel que soit la cause à défendre, ce professionnel peut entièrement assurer sa mission. Toute cette variété de tâches, les années d’expériences et d’exercices sont autant de critères qui cependant finissent par définir les sujets de prédilection de l’avocat généraliste.

En effet, contrairement à l’avocat spécialisé dont les domaines d’exercice sont ainsi limités à ses branches de spécialisation, l’avocat généraliste peut parfaitement avoir les mêmes compétences sans avoir le certificat de spécialisation. Il a ainsi une plus grande marge de manœuvre. Revers de la médaille, tout se joue sur sa réputation et sa notoriété dans le traitement de ses dossiers. Le système de « bouche à oreille » est ici un outil très efficace pour mesurer l’efficacité de votre expert.

Qu’il soit spécialisé ou généraliste, le point commun des avocats est qu’ils doivent d’être d’excellents juristes pour défendre votre cause. Sa formation lui a assuré d’être prêt à affronter toutes les situations, d’apporter les bons conseils et les bonnes orientations.

Découvrez par la suite sur cet article qui avoue des secrets pour bien choisir votre avocat.